Carte blanche au grand pianiste français pour son 80ème anniversaire.
Attention: concert en trois parties de 40mn chacune commençant à 19h30

CHOPIN :		   Mazurka en ut dièse mineur op.41 n°4		
SCHUMANN :      Carnaval de Vienne opus 26		
SCHUBERT :	   Impromptu op.142 n°2	

OHANA :		   Caprice n°3							
SCHOENBERG :  Pièces op.11 n°2 et n°3			
DEBUSSY :		   Et la lune descend sur le temple qui fut…		
FAURE :		   3ème Barcarolle						
FAURE :		   13ème Nocturne	

HAYDN : 		   Sonate en ut majeur Hob.xvi : 48			
BEETHOVEN :	   Sonate en la bémol majeur op.110

Samedi 8 octobre 2022 - 19h30 - Théâtre des Champs-Elysées

Jean-Claude PENNETIER

Carte blanche au grand pianiste français pour son 80ème anniversaire.
Attention: concert en trois parties de 40mn chacune commençant à 19h30

CHOPIN : Mazurka en ut dièse mineur op.41 n°4
SCHUMANN : Carnaval de Vienne opus 26
SCHUBERT : Impromptu op.142 n°2

OHANA : Caprice n°3
SCHOENBERG : Pièces op.11 n°2 et n°3
DEBUSSY : Et la lune descend sur le temple qui fut…
FAURE : 3ème Barcarolle
FAURE : 13ème Nocturne

HAYDN : Sonate en ut majeur Hob.xvi : 48
BEETHOVEN : Sonate en la bémol majeur op.110

Il est des musiciens qui considèrent la musique comme un « produit culturel ». Il en est d’autres qui la considèrent comme un sacerdoce : Jean-Claude Pennetier fait partie de ceux-ci. Aurait-il été possible de ne pas fêter son 80ème anniversaire ? La fête, c’est la liberté : pour qu’elle soit complète, il jouera les œuvres des dix compositeurs qui, selon ses termes, ont le plus compté dans sa vie musicale. Et peut-être nous dévoilera-t-il à cette occasion ce que cette date du 8 octobre représente aussi pour lui ?

DEBUSSY :		       Préludes, Livre I
BERLIOZ-LISZT:      Symphonie fantastique

Jeudi 1er décembre 2022 - 20h - Théâtre des Champs-Elysées

Alexander MELNIKOV

DEBUSSY : Préludes, Livre I
BERLIOZ-LISZT: Symphonie fantastique

Après le deuxième livre des préludes de Claude Debussy dont le souvenir vibre encore dans l’oreille des mélomanes qui l’ont entendu il y trois ans, le maître des couleurs qu’est Alexander Melnikov livre sa vision du premier. En seconde partie, la transcription par Liszt de la Symphonie fantastique de Berlioz, où la puissance de son jeu et sa faculté à réinventer les œuvres qu’il joue devraient une nouvelle fois faire merveille.

FAURE : 		Barcarolles
CHOPIN : 		Sonate n°2 en si bémol mineur opus 35 « Funèbre »
			        Mazurkas
SCRIABINE :      Fantaisie opus 28
                                Prélude et nocturne pour la main gauche opus 9
			        Etudes opus 8 n°11 et 12
			        Sonate n°4 en fa dièse majeur opus 30

Mercredi 4 janvier - 20h - Opéra de Reims
Jeudi 2 février 2023 - 20h - Théâtre des Champs-Elysées

Jean-Philippe COLLARD

FAURE : Barcarolles
CHOPIN : Sonate n°2 en si bémol mineur opus 35 « Funèbre »
Mazurkas
SCRIABINE : Fantaisie opus 28
Prélude et nocturne pour la main gauche opus 9
Etudes opus 8 n°11 et 12
Sonate n°4 en fa dièse majeur opus 30

C’est le pianiste français qui détient le record de concerts au Théâtre des Champs-Elysées. Pour notre bonheur, il en a repris le chemin régulier, concomitamment à une activité discographique intense. Le voilà de retour avec le Fauré des Barcarolles qui fut celui de son premier disque et auquel il consacre, cinquante ans après, un nouvel enregistrement. Et aussi avec le Chopin de la Sonate funèbre et des mazurkas, et le Scriabine de la première période. Un mois avant, le Rémois de coeur donne le même programme à l'Opéra de Reims

SCARLATTI
MOZART
SCUBERT
RESERVER

Mercredi 8 février - 20h - Opéra de Reims

Christian IHLE HADLAND

SCARLATTI
MOZART
SCUBERT

Et si c'était lui, le grand pianiste scandinave de sa génération ? Christian Ihle Hadland vit sur son île; on n'y accède qu'en bateau. Ses premiers disques - Scarlatti, Mozart - l'ont posé pour ce qu'il est: un artiste hors norme, vivant, sensible, maîtrisant le son de son piano comme bien peu de ses collègues. Il est rare en France. Ne le manquez pas !

RAMEAU : 	       Les Tendres Plaintes, Les Cyclopes
                               Menuets I et II, Les Sauvages 
                               La Poule, Gavotte et six doubles 
CHOPIN : 	       Ballade n°3, Scherzo n°4
                                                                                                 (Bruce Liu)
FAURE : 		Nocturne n°1, Barcarolle n°1
CHOPIN : 		Trois écossaises
                                Valse op.70 n°2, op. 34 n°1 et op. posthume
                                Tarentelle
                                Quatre mazurkas op.24
                                Polonaise héroïque op. 53
                                                                                                (Dang Thai Son)

Vendredi 10 février 2023 - 20h - Théâtre des Champs-Elysées

DANG Thai Son et Bruce LIU

RAMEAU : Les Tendres Plaintes, Les Cyclopes
Menuets I et II, Les Sauvages
La Poule, Gavotte et six doubles
CHOPIN : Ballade n°3, Scherzo n°4
(Bruce Liu)
FAURE : Nocturne n°1, Barcarolle n°1
CHOPIN : Trois écossaises
Valse op.70 n°2, op. 34 n°1 et op. posthume
Tarentelle
Quatre mazurkas op.24
Polonaise héroïque op. 53
(Dang Thai Son)

Voici le grand retour à Paris d’un prince du piano à Paris : Dang Thai Son. Avec lui, son élève et ami Bruce Liu qui a fait de fracassants débuts au Théâtre des Champs-Elysées en janvier dernier. Le premier a remporté le Concours Chopin de Varsovie en 1980 ; le second en 2021. Dang Thai Son jouera Fauré, Debussy et Chopin ; Bruce Liu, Ravel et Liszt. Mais qui dit qu’ils ne nous réserveront pas ensuite une surprise à quatre mains ?

MOZART :	Vêpres solennelles d’un confesseur K 339
			Requiem K 626

Mardi 28 mars 2023 - 20h - Théâtre des Champs-Elysées

Hans-Christoph RADEMANN
Choeur et orchestre du Gaechinger Cantorey
Kateryna KASPER, soprano
Marie Henriette REINHOLD, alto
Julian HABERMANN, ténor
Johannes KAMMLER basse

MOZART : Vêpres solennelles d’un confesseur K 339
Requiem K 626

Quand on pense à la musique religieuse de Mozart, le Requiem, emblème de sa fin tragique, vient immédiatement à l’esprit ; mais d’autres chefs d’œuvre l’ont précédé comme les Vêpres solennelles d’un confesseur de dix années antérieures. Ces dernières années, Hans-Christoph Rademann et le Gaechinger Cantorey ont conquis le public parisien dans les grandes œuvres de Bach et Haendel. Une fois de plus, leur engagement, la forme superlative du chœur et de l’orchestre emmenés par un des grands représentants de la meilleure tradition allemande feront sans aucun doute merveille.